LA DÉPÊCHE DE LAURENT                  

© Laurent OCCELLITous droits réservés. Utilisation des textes et photos interdite sans autorisation.

 

 

           

         PARLONS DU PAYS

            

         #  Retrouvez mes articles du "coin des herbes" tous les vendredis sur le bi-hebdomadaire  LA DÉPÊCHE D'AUVERGNE.

           

         #  Écoutez-moi tous les samedis à 11h. pour "le brin d'herbe" sur  RADIO MARGERIDE.

         

             http://www.radiomargeride.com

     

      

 

           LES ANIMATIONS DE RUYNES-EN-MARGERIDE

  

                                                                             

                    

                                          

ÉCOMUSÉE DE MARGERIDE HAUTE-AUVERGNE 
BP 5 - 15320 RUYNES-EN-MARGERIDE
Tél/fax : 04.71.23.42.96
ecomusee-margeride@wanadoo.fr

Ouverture des sites (hors animations):

- Du 01/06 au 30/06 et du 01/09 au 30/09 du 14h à 18h tous les jours
- Du 01/07 au 31/08 de 10h à 13h et de 15h à 19h tous les jours
- Toutes l'année pour les groupes sur réservation

                          

Le Jardin de Saint-Martin:
 

            Au pied du donjon du XIIème siècle qui domine le bourg de Ruynes en Margeride, le jardin de Saint Martin nous fait découvrir les associations végétales typiques de la Margeride, ainsi que des plantes médicinales et comestibles, des vieilles variétés de légumes parfois oubliées, sans oublier l'histoire des passionnantes cueillettes de lichens, narcisses, myrtilles ou champignons...


 

L'école de Clémence Fontille:
 

            En 1870, l’école du hameau de Signalauze situé sur la commune de Ruynes-en-Margeride accueille ses premiers élèves. D’abord école privée de filles,  elle devint école publique mixte en 1873. En 1983, alors qu’elle ne compte plus que quatre élèves, elle ferme ses portes.
Ce lieu qui porte le nom de l’institutrice appréciée des élèves du début du siècle, raconte une journée de classe des années 30, au temps de l’encre violette, de la morale, des ardoises et des blouses grises...

 

La Ferme de Pierre Allègre:
 

            Au cœur du village de Loubaresse, la Ferme de Pierre Allègre est une invitation à la découverte et au partage de la vie quotidienne d'une famille paysanne de la Margeride au XIXè siècle.

                     

ANIMATIONS


Les lundis : La ferme de mon village
Une visite qui sort des murs de la ferme pour découvrir Loubaresse, son église, son histoire. Rendez-vous à la ferme de Pierre Allègre, à partir de 15h. Entrées: Adultes: 4 €, Enfants : 3 €

Les mardis et jeudis : Dictées et problèmes
L'encre violette, la plume et le bon point ! Rendez-vous à l'école de Clémence Fontille, à Signalauze, à partir de 11h. Tarifs: adultes: 4 €,  enfants: 3 €.

Les mercredis : Le pain à la ferme
Venez découvrir la saveur du pain d'antan. Fabrication et dégustation du pain. Rendez-vous à la ferme de Pierre Allègre, à partir de 12h. Entrée: Adultes: 4 € , Enfants: 3 €.

Les vendredis : Les vendredis du jardin
Passionnant voyage au pays des plantes où les visiteurs découvriront l'histoire du jardin et les paysages qui l'entourent. Rendez-vous au jardin de Saint-Martin, à Ruynes, à partir de 15h. Entrée: adultes : 4 €, Enfants : 3 €.

 

Office de Tourisme
15320 Ruynes-en-Margeride
Tél.: 04.71.23.43.32  /  Fax : 04.71.23.45.80
 info@margeride-truyere.com

 

 

                                                                              http://www.margeride-truyere.com

    

 

      

            LE COIN DES PLANTES

 

 

 

           Photo 1: Fleurs givrées de chimonanthe odorant.

                                                                   

 


LE CHIMONANTHE ODORANT


 


 

Les Chinois fêteront lundi 26 janvier la fête du printemps, plus connue comme étant le nouvel an chinois. Nous entrerons dans l'année du buffle. Le chimonanthe, fleur chinoise de l'hiver, fait partie de la fête. A cette période, les vendeurs de chimonanthe sont nombreux, dans les rues de Chongqing ou d'ailleurs... Très souvent planté, on le rencontre rarement dans les forêts montagneuses du centre du pays, entre 500 et 1100 m. d'altitude. Il fut introduit en Angleterre en 1766. Le chimonanthe est encore trop rare dans les jardins européens, mais certains spécimens de cet arbuste y sont magnifiques, comme par exemple au jardin botanique de « la tête d'or »  à Lyon.

Arbuste aux feuilles caduques, simples et opposées, pouvant atteindre 5 mètres, le chimonanthe fleurit dans le cœur de l'hiver. Son nom provenant du grec l'indique puisque « chimon » signifie hiver et « anthos », fleur. Ses fleurs cireuses, en coupes ou en clochettes pendantes, apparaissent nombreuses sur le vieux bois. Elles sont d'un jaune pâle, avec le centre rouge vineux et pourraient presque paraître insignifiantes s'il n'y avait ce parfum incroyable qu'elles dégagent, indéfinissable, même si certains y retrouvent des fragrances de miel, de jacinthe ou de melon...

Le chimonanthe odorant appelé en Chine « fleur de cire » ou « fleur de prunier hivernal » fait partie de la pharmacopée traditionnelle. Les boutons floraux ouvre l'appétit, augmente la sécrétion salivaire et calme la toux. Les racines sont antihémorragiques et antirhumatismales. Les graines, contenant de la calycanthine sont toxiques et provoquent des convulsions. On extrait des fleurs une huile parfumée, particulièrement appréciée au Japon.

Si vous voulez accueillir cet arbuste dans vos jardins, il s'adapte à un sol fertile, bien drainé (argilo-siliceux par exemple) et supporte un peu de calcaire. Il aime le soleil, déteste le vent et résiste jusqu'à -20°. Celui de mon jardin, à Ruynes-en- Margeride, planté il y a plus d'un an, se porte bien mais je suis impatient de le voir fleurir... Et n'oubliez pas ce que disent les Chinois: « celui qui respire une fois le parfum du chimonanthe, en sera nostalgique à jamais... ». Je vous aurai prévenu...

 

 

Bonne année du buffle! 牛年好

 

Photo 2: Vente de chimonanthe dans une rue de Chongqing.  

 

 

 

 

 

 

LA RECETTE DU MOIS

 

 

 

LE POULET EPICE AUX CACAHUETES

宫爆鸡丁 (gong bao ji ding)

 

Ce classique de la cuisine chinoise, plus précisément de la Chine de l'ouest (Sichuan et provinces limitrophes) est plus connu sous le nom de poulet Gongbao. Il devrait son nom à un certain Ding Baozhen, gouverneur du Sichuan au XIXè siècle.

Lorsque j'étais en Chine, je mangeais souvent ce plat populaire, plutôt brûlant dans des petits restaurants de quartier et chez moi où j'apprenais à cuisiner avec mes étudiants chinois... Cette recette existe dans de multiples versions plus ou moins heureuses! Celle que je vous propose, rapide et facile à préparer, est proche de la formule originale.


Ingrédients pour 4 personnes environ:

3 cuillerées à soupe d'huile d'arachide,
3 piments rouges séchés, fendus dans la longueur, 1 petite cuillerée de poivre du Sichuan,
400 g de blancs de poulet désossés sans leur peau, découpés en dés de 3 à 4 cm.,
75 g de cacahuètes grillées, Un filet d'huile de sésame.


La sauce :

2 cuillerées à soupe de bouillon de poulet chinois traditionnel ou d'eau,
2 cuillerées à soupe de vin de riz de Shaoxing ou de xérès sec,
1 cuillerée à soupe de sauce de soja,
1 cuillerée à café de sucre,
1 cuillerée à soupe d'ail finement haché.
1/2 cuillerée à café de sel,
2 cuillerées à café de ciboule finement hachée,
1 cuillerée à café de gingembre frais finement hachée,
2 cuillerées à café de vinaigre de riz blanc ou de vinaigre de cidre.

 

Chauffez un wok à feu vif. Versez-y l'huile et, lorsqu'elle commence à fumer, faites revenir le poivre de Sichuan. Lorsque son parfum se dégage, jetez-le. Ajoutez les piments, puis le poulet et les cacahuètes et faites sautez le tout une minute. Retirez-les.

Versez dans le wok tous les ingrédients de la sauce. Portez à ébullition et réduisez le feu. Remettez le poulet, les cacahuètes et les piments et faites cuire 2 minutes dans la sauce en remuant sans cesse. Ajoutez l'huile de sésame et mélanger soigneusement.

Servez bien chaud avec, par exemple, du riz blanc et du chou chinois sauté.



 

Surtout, ne vous laissez pas impressionner par la liste des ingrédients! Le poulet Gongbao est facile à faire, et au bout de quelques fois, vous n'aurez plus besoin de recette! Personnellement, je fais macérer les dés de poulet dans un mélange de vin de Shaoxing, sauce de soja et maïzena (env. 1 cuillerée à soupe de chaque). La quantité de piments est fonction du goût de chacun, mais le piquant ne doit pas gâcher le plat! Concernant le poivre du Sichuan (Zanthoxylum piperitum), appelé aussi poivre chinois ou fagara, seule la coque rouge du fruit s'utilise grillée ou moulue. La graine noire et dure ne s'emploie pas en cuisine. Si vous l'utilisez moulu, ajoutez-le à la fin, avec l'huile de sésame.

 

 

 

Pour retrouver la recette de la fondue chinoise, cliquez sur l'historique de la dépêche (février 2008)!




     牛年好!        身体健康! 

 

    恭喜发财        万事如意!


 


 

                                                                               

              JOINDRE LAURENT OCCELLI

       

 

            POUR REVOIR LES RUBRIQUES ET ARTICLES  PRECEDENTS DE

                                                                                               "LA DÉPÊCHE DE LAURENT" CLIQUER SUR :  

                                                                                                                                        HISTORIQUE DE LA DÉPÊCHE

          

                                                                                       

          

           IMAGES DE CHINE

           L'OBJECTIF DE JACQUES

           LES IMAGES DE LA BROCANTE

           PAGE D'ACCUEIL