LA DÉPÊCHE DE LAURENT                  

© Laurent OCCELLITous droits réservés. Utilisation des textes et photos interdite sans autorisation.

 

 

           

         PARLONS DU PAYS

         #  Cours bimensuels de langue chinoise (mandarin) à la maison des associations, place de la paix, à Aurillac, les mardis de 18 h à 20 h. Renseignements à l'Université Inter-âges de la Haute Auvergne au 04-71-48-89-89.

         #  Conférence sur "les plantes médicinales" le 7 mai, à l'amphithéâtre du lycée agricole Georges Pompidou, à Aurillac.

            http://www.uiha.fr

 

         # Correspondant de presse du quotidien LA MONTAGNE pour les communes cantaliennes de Ruynes-en-Margeride, Clavières, Faverolles, Saint Marc et Saint Just.

             http://www.lamontagne.fr

 

         #  Retrouvez mes articles du "coin des herbes" tous les vendredis sur le bi-hebdomadaire  LA DÉPÊCHE D'AUVERGNE.

           

         #  Écoutez-moi tous les samedis à 11 h. pour "le brin d'herbe" sur  RADIO MARGERIDE.

             http://www.radiomargeride.com

     

      

 

           LES ANIMATIONS DE RUYNES-EN-MARGERIDE

  

                                                                             

                    

                                          

ÉCOMUSÉE DE MARGERIDE HAUTE-AUVERGNE 
BP 5 - 15320 RUYNES-EN-MARGERIDE
Tél/fax : 04.71.23.42.96
ecomusee-margeride@wanadoo.fr

Ouverture des sites (hors animations):

- Du 01/06 au 30/06 et du 01/09 au 30/09 du 14h à 18h tous les jours
- Du 01/07 au 31/08 de 10h à 13h et de 15h à 19h tous les jours
- Toutes l'année pour les groupes sur réservation

                          

Le Jardin de Saint-Martin:
 

            Au pied du donjon du XIIème siècle qui domine le bourg de Ruynes en Margeride, le jardin de Saint Martin nous fait découvrir les associations végétales typiques de la Margeride, ainsi que des plantes médicinales et comestibles, des vieilles variétés de légumes parfois oubliées, sans oublier l'histoire des passionnantes cueillettes de lichens, narcisses, myrtilles ou champignons...


 

L'école de Clémence Fontille:
 

            En 1870, l’école du hameau de Signalauze situé sur la commune de Ruynes-en-Margeride accueille ses premiers élèves. D’abord école privée de filles,  elle devint école publique mixte en 1873. En 1983, alors qu’elle ne compte plus que quatre élèves, elle ferme ses portes.
Ce lieu qui porte le nom de l’institutrice appréciée des élèves du début du siècle, raconte une journée de classe des années 30, au temps de l’encre violette, de la morale, des ardoises et des blouses grises...

 

La Ferme de Pierre Allègre:
 

            Au cœur du village de Loubaresse, la Ferme de Pierre Allègre est une invitation à la découverte et au partage de la vie quotidienne d'une famille paysanne de la Margeride au XIXè siècle.

                     

 

ANIMATIONS


 

EN SAISON ESTIVALE

Les lundis : La ferme de mon village
Une visite qui sort des murs de la ferme pour découvrir Loubaresse, son église, son histoire. Rendez-vous à la ferme de Pierre Allègre, à partir de 15h. Entrées: Adultes: 4 €, Enfants : 3 €

Les mardis et jeudis : Dictées et problèmes
L'encre violette, la plume et le bon point ! Rendez-vous à l'école de Clémence Fontille, à Signalauze, à partir de 11h. Tarifs: adultes: 4 €,  enfants: 3 €.

Les mercredis : Le pain à la ferme
Venez découvrir la saveur du pain d'antan. Fabrication et dégustation du pain. Rendez-vous à la ferme de Pierre Allègre, à partir de 12h. Entrée: Adultes: 4 € , Enfants: 3 €.

Les vendredis : Les vendredis du jardin
Passionnant voyage au pays des plantes où les visiteurs découvriront l'histoire du jardin et les paysages qui l'entourent. Rendez-vous au jardin de Saint-Martin, à Ruynes, à partir de 15h. Entrée: adultes : 4 €, Enfants : 3 €.

 

Office de Tourisme
15320 Ruynes-en-Margeride
Tél.: 04.71.23.43.32  /  Fax : 04.71.23.45.80
 info@margeride-truyere.com

 

 

                                                                   http://www.margeride-truyere.com

 

 

  

              

            LE COIN DES PLANTES

 

 

           Photo 1: Fleurs de primevères vulgaires.

                                                                 

 

LES PRIMEVERES

 

 

            Leur nom fleure bon le printemps et semble annoncer le redoux. D’ailleurs, on les appelle populairement coucou, car cet oiseau se réveillerait pour chanter à leur floraison... Il existerait plus de 500 espèces de primevères, dont une grande partie originaire de Chine. En France, toutes les espèces de primevères sont protégées sauf les primevères élevée, officinale et vulgaire. En fait, la protection vise toutes les espèces vivaces des rochers qui ont, pour la plupart, des fleurs roses ou violacées.

Dans notre région, on rencontre deux espèces communes, la primevère élevée ou coucou des bois ( Primula elatior (L.) Hill ) et la Primevère officinale ( Primula veris L.). Considérée d’antan comme une panacée, cette dernière possède de précieuses vertus. La racine, de forte odeur anisée à l’état frais, est anti-inflammatoire, émolliente, diurétique et légèrement laxative. Contenant des salicylates, c’est un sédatif de la douleur. En usage externe, la décoction serait souveraine en compresses sur les contusions et les ecchymoses. On peut aussi utiliser en massages l’huile de primevère, par macération de fleurs et de racines.

Les fleurs jaunes d’or, au délicieux parfum de miel, donnent une agréable infusion digestive, sédative, béchique, diaphorétique. De plus, ce breuvage est censé purifier le sang et lutter contre la mélancolie! Les fleurs servent à parfumer le vin, la bière et diverses liqueurs. En Angleterre, elles entrent dans la préparation de l’hydromel, une fermentation d’eau et de miel.

Parsemant les sous-bois humides et les prairies, la Primevère vulgaire (Primula vulgaris Huds.), aux fleurs jaunes, est moins fréquente en Auvergne mais parsèment parfois abondamment les prairies des Alpes. Elle est à l’origine des variétés ornementales de nos jardins, aux coloris allant du violet au blanc.


 

Ces trois primevères sont comestibles. Les feuilles se consomment en salades lorsqu’elles sont jeunes et tendres, ou en soupes. Les fleurs s’utilisent en décoration de divers plats. On peut les introduire hachées dans une vinaigrette ou une mayonnaise, et les cristalliser au sucre.


 

Un bémol à ces belles printanières! Les personnes sensibles peuvent, à leur contact développer une éruption cutanée avec démangeaisons appelée dermatite primulaire. Cet inconvénient concerne surtout les variétés ornementales asiatiques, qui de plus ne sont ni médicinales, ni comestibles. Alors contentons-nous des primevères de nos campagnes!

 

 


 

 

Photo 2: Salade printanière fleurie de pâquerettes et de primevères.  

 

 

 

 

LA RECETTE DU MOIS

 

 

 

LA TOURTE AUX ARTICHAUTS ( Torta ai carciofi )



 

Voici une tourte très populaire en Ligurie, disponible sur les marchés de Ventimiglia, de San Remo ou d'ailleurs, de la fin de l'hiver au printemps, lorsque les artichauts pointent à profusion dans les potagers ou les champs de culture. Les variétés idéalement utilisées pour cette recette sont l'artichaut épineux, dont chaque pointe de bractées est férocement armée, ou le violet de Provence, appelé aussi poivrade. Mais sinon, n'importe quel autre artichaut et même des cardons peuvent être utilisés!

 

Prévoyez de faire ou d'acheter une pâte brisée. Nettoyez entre 8 et 10 artichauts: retirez la tige et les feuilles extérieures les plus dures, éventuellement le « foin »; coupez les pointes; émincez finement les artichauts et citronnez- les pour éviter qu'ils noircissent. Pour les paresseux ou les pressés, les « 300 g. cœurs d'artichauts coupés » de la marque Picard font très bien l'affaire!... Dans une cocotte en fonte, faites revenir une dizaine de minutes dans l'huile d'olive un oignon émincé et les artichauts. Salez, poivrez, parfumez d'un peu de sauge et d'ail pressé. Dans une terrine, mélangez les ingrédients suivants: 2 œufs, 3 cuillerées à soupe de ricotta (ou de crème fraîche), un peu de parmesan ou de grana padano râpé, du persil, du sel et du poivre. Ajoutez les légumes et disposez l'ensemble entre deux couches de pâte. Huilez légèrement le dessus et faites cuire à four chaud pendant environ 45 minutes ou jusqu'à ce que la tourte, bien dorée, se détache du moule.

 

Cette tourte se sert à l'apéritif, en entrée chaude mais peut très bien avec une belle salade de roquette faire un repas complet!

 

On peut ajouter dans la garniture quelques tomates confites à l'huile coupées grossièrement, histoire de mettre un peu de couleur!...


 

  

 

 

JOINDRE LAURENT OCCELLI
 


 

 

POUR REVOIR LES ARTICLES  PRECEDENTS DE  "LA DÉPÊCHE DE LAURENT" CLIQUER SUR :  

                                     

                                                                                               HISTORIQUE DE LA DÉPÊCHE

          

 

                                                                                         

        

        IMAGES DE CHINE

           L'OBJECTIF DE JACQUES

           LES IMAGES DE LA BROCANTE

           PAGE D'ACCUEIL 



    

 

 

 

http://www.graines-et-plantes.com/