LA DÉPÊCHE DE LAURENT                  

© Laurent OCCELLITous droits réservés. Utilisation des textes et photos interdite sans autorisation.

 

 

           

         PARLONS DU PAYS

         #  Cours bimensuels de langue chinoise (mandarin) à la maison des associations, place de la paix, à Aurillac, les mardis de 18 h à 20 h. Inscriptions 2009/2010:  lundi 14 septembre.                                                                                                  

Renseignements à l'Université Inter-âges de la Haute Auvergne au 04-71-48-89-89.

            http://www.uiha.fr

 

         #  Correspondant de presse du quotidien LA MONTAGNE pour les communes cantaliennes de Ruynes-en-Margeride, Clavières, Faverolles, Saint Marc et Saint Just.

             http://www.lamontagne.fr

 

         #  Retrouvez mes articles du "coin des herbes" tous les vendredis sur le bi-hebdomadaire  LA DÉPÊCHE D'AUVERGNE.

           

         #  Écoutez-moi tous les samedis à 11 h. pour "le brin d'herbe" sur  RADIO MARGERIDE.

             http://www.radiomargeride.com

     

      

 

           LES ANIMATIONS DE RUYNES-EN-MARGERIDE

  

                                                                             

                    

                                          

ÉCOMUSÉE DE MARGERIDE HAUTE-AUVERGNE 
BP 5 - 15320 RUYNES-EN-MARGERIDE
Tél/fax : 04.71.23.42.96
ecomusee-margeride@wanadoo.fr

Ouverture des sites (hors animations):

- Du 01/06 au 30/06 et du 01/09 au 30/09 du 14h à 18h tous les jours
- Du 01/07 au 31/08 de 10h à 13h et de 15h à 19h tous les jours
- Toutes l'année pour les groupes sur réservation

                          

Le Jardin de Saint-Martin:
 

            Au pied du donjon du XIIème siècle qui domine le bourg de Ruynes en Margeride, le jardin de Saint Martin nous fait découvrir les associations végétales typiques de la Margeride, ainsi que des plantes médicinales et comestibles, des vieilles variétés de légumes parfois oubliées, sans oublier l'histoire des passionnantes cueillettes de lichens, narcisses, myrtilles ou champignons...


 

L'école de Clémence Fontille:
 

            En 1870, l’école du hameau de Signalauze situé sur la commune de Ruynes-en-Margeride accueille ses premiers élèves. D’abord école privée de filles,  elle devint école publique mixte en 1873. En 1983, alors qu’elle ne compte plus que quatre élèves, elle ferme ses portes.
Ce lieu qui porte le nom de l’institutrice appréciée des élèves du début du siècle, raconte une journée de classe des années 30, au temps de l’encre violette, de la morale, des ardoises et des blouses grises...

 

La Ferme de Pierre Allègre:
 

            Au cœur du village de Loubaresse, la Ferme de Pierre Allègre est une invitation à la découverte et au partage de la vie quotidienne d'une famille paysanne de la Margeride au XIXè siècle.

                     

 

ANIMATIONS


Exposition « Asie Centrale / Margeride : Effets miroir »

Du 25 avril au 1er juin,la Régie Écomusée de la Communauté de Communes Margeride Truyère, « le monde vu par les enfants » et l’Association Culturelle de Vabres proposent de découvrir ce que deux régions du monde peuvent avoir de différent ou de commun, une soixantaine de clichés inédits mis en vis-à-vis favorisant un parallèle entre ces régions du monde…Regards d’ici, regards sur l’ailleurs pour plus de compréhension mutuelle…

Entrée gratuite, à la tour de Ruynes en Margeride, du 25 avril au 1er juin, ouverture chaque samedi, dimanche et jours fériés de 14h à 18 h ou sur réservation au 04 71 23 42 96 (en dehors des jours d’ouverture).

EN SAISON ESTIVALE

Les lundis : La ferme de mon village
Une visite qui sort des murs de la ferme pour découvrir Loubaresse, son église, son histoire. Rendez-vous à la ferme de Pierre Allègre, à partir de 15h. Entrées: Adultes: 4 €, Enfants : 3 €

Les mardis et jeudis : Dictées et problèmes
L'encre violette, la plume et le bon point ! Rendez-vous à l'école de Clémence Fontille, à Signalauze, à partir de 11h. Tarifs: adultes: 4 €,  enfants: 3 €.

Les mercredis : Le pain à la ferme
Venez découvrir la saveur du pain d'antan. Fabrication et dégustation du pain. Rendez-vous à la ferme de Pierre Allègre, à partir de 12h. Entrée: Adultes: 4 € , Enfants: 3 €.

Les vendredis : Les vendredis du jardin
Passionnant voyage au pays des plantes où les visiteurs découvriront l'histoire du jardin et les paysages qui l'entourent. Rendez-vous au jardin de Saint-Martin, à Ruynes, à partir de 15h. Entrée: adultes : 4 €, Enfants : 3 €.

 

Office de Tourisme
15320 Ruynes-en-Margeride
Tél.: 04.71.23.43.32  /  Fax : 04.71.23.45.80
 info@margeride-truyere.com

 

 

                                                                                         http://www.margeride-truyere.com

 

 

          

 

      

            LE COIN DES PLANTES

 

 

 

           Photo 1: Le pissenlit, Taraxacum officinale Web. Famille des Astéracées (anc. Composées).

                                                                   

 

LE PISSENLIT

 

 

      Le pissenlit est sans doute la fleur sauvage la plus populaire de nos campagnes! La légende veut qu'il soit né de la poussière soulevée par le char du soleil... C'est peut-être pour cela que la fleur s'ouvre et se ferme avec l'astre, véritable baromètre des prés!

 

Il n'est certes pas nécessaire de vous décrire cette plante qui inonde de fleurs jaunes les prairies au printemps, même s'il en existe plus de mille espèces et sous-espèces difficiles à différencier! Rappelons que les feuilles profondément découpées lui ont valu le surnom de dent-de-lion, et ce que nous croyons être une fleur est en fait un capitule, c'est à dire une inflorescence réunissant des dizaines de fleurs individuelles; leur succèdent des akènes surmontés d'aigrettes plumeuses, le tout formant une boule soyeuse. Quel enfant de s'est pas amusé à souffler dessus et le slogan publicitaire « je sème à tout vent » est bien connu. Elisée Reclus (1830-1905), géographe naturaliste et anarchiste, disait avec plus de poésie « cette fleur qui est un soleil devient une voie lactée, un monde d'astres après sa floraison »...

 

Ce n'est qu'au XVIè siècle qu'on trouva en lui une plante pleine de vertus. On croyait d'abord son suc laiteux bon pour la vue, d'où son nom latin Taraxacum dérivant du grec et signifiant « soigner les troubles des yeux ». Mais ce sont ses propriétés diurétiques que traduisent bien son nom populaire, et dépuratives qui font son succès. Le pissenlit est aussi stimulant, tonique amer, stomachique, cholagogue. Il facilite la digestion, régularise le transit intestinal, favorise l'élimination des toxines et fortifie l'organisme. Grand ami du foie, il diminuerait le cholestérol et atténuerait les varices. L'infusion des fleurs, en usage externe pour divers soins de peau, éclaircirait le teint et atténuerait les tâches de rousseur. Le latex, en applications, est verrucide et coricide. Bref, c'est presque une plante star! D'ailleurs, au XIXè siècle, on parlait de taraxacothérapie, tant le pissenlit était en vogue!

 

Côté cuisine, c'est l'une des salades sauvages les plus ramassées. Ses feuilles sont riches en vitamines A, B, C (autant que le citron) et en sels minéraux. Faites-en une cure dépurative de printemps pour vous nettoyer de la lourde nourriture de l'hiver! Et préférez les feuilles vertes à celles blanchies, car si ces dernières sont plus tendres, elles sont aussi moins riches en principes actifs, liés à la présence de chlorophylle. La salade de pissenlit aux lardons et aux œufs pochés fait presque partie du patrimoine de la cuisine régionale. On peut aussi cuisiner les feuilles à la manière des épinards, en soupes, en purées ou dans un gratin de poissons. Les boutons floraux peuvent se confire au vinaigre. Les fleurs, mellifères, se préparent en tourtes ou chaussons, mélangées à une béchamel épaisse ou en omelettes. On en fait un confit ambré comme le miel, célèbre en Franche-Comté sous le nom de « cramaillotte ». Elles entrent dans la préparation de nombreux apéritifs, liqueurs et vins, dont le célèbre « dandelion wine » des Anglais. Elles font aussi un thé agréable et ont servi à colorer le beurre. Quant à la racine, elle est comestible, malgré son amertume. Cuisinez-la à la chinoise, sautée au wok avec ail et sauce de soja. Torréfiée, c'est un bon succédané du café.

 

Alors, si les plants de pissenlit égayent votre trop verte pelouse, faites fi du désherbant et mangez-les! Et soyez gentils... ne les traitez plus de mauvaise herbe!...

 


 

 

Photo 2: Un petit soleil accueillant !

 

 

 

 

 

 

LA RECETTE DU MOIS

 

 

LES PISSENLITS BRAISES

 


Excellent légume vert, le pissenlit s'apprête ici comme des épinards, des endives ou des laitues.

Loin des champs pollués, récoltez un kilo de beaux plants de pissenlits en coupant leurs bases au couteau. S'il y a des boutons floraux et quelques fleurs à peine épanouies, c'est encore mieux!

Nettoyez les pissenlits en éliminant les feuilles jaunies et lavez-les abondamment à l'eau froide courante. Faites-les revenir dans un peu de beurre et d'huile. Lorsqu'ils commencent à réduire, salez, poivrez et versez ½ litre de bouillon de légumes. Couvrez et laissez cuire à feu doux pendant environ 40 minutes.

Vu les nombreux plants qui poussent dans mon jardin, je mange, en ce moment, des pissenlits braisés chaque semaine! Comme accompagnement, je propose des saucisses, des tranches de filet de porc, des filets de morue frits à l'huile d'olive, des œufs pochés... Je rajoute parfois quelques pommes de terre sautées ou une céréale (riz, quinoa, sarrasin...). Dans ce cas, je mets plus de bouillon et je verse la céréale choisie dans la cocotte où les pissenlits sont pratiquement prêts. Certes, on peut cuire la céréale à part!

Voilà une recette simple et, par les temps qui courent, économique!



 

 

Photo 3: Pissenlits braisés accompagnés de pommes de terres sautées et d'une saucisse de pays!

 

  

 

 

JOINDRE LAURENT OCCELLI
 


 

 

POUR REVOIR LES ARTICLES  PRECEDENTS DE  "LA DÉPÊCHE DE LAURENT" CLIQUER SUR :  

                                     

                                                                                               HISTORIQUE DE LA DÉPÊCHE

          

 

                                                                                         

          

          

        IMAGES DE CHINE

           L'OBJECTIF DE JACQUES

           LES IMAGES DE LA BROCANTE

           PAGE D'ACCUEIL