LA DÉPÊCHE DE LAURENT                  

© Laurent OCCELLITous droits réservés. Utilisation des textes et photos interdite sans autorisation.

 

 

           

         PARLONS DU PAYS

            

            #  Retrouvez mes articles du "coin des herbes" tous les vendredis sur le bi-hebdomadaire  LA DÉPÊCHE D'AUVERGNE.

            Cette semaine:  LE BLEUET.

           #  Écoutez-moi tous les samedis à 11h. pour le "brin d'herbe" sur  RADIO MARGERIDE.

           

           LES ANIMATIONS DE RUYNES-EN-MARGERIDE

                                          

            Dimanche 13 juillet 2008: conférence de Martin de La Soudière, sociologue au CNRS "Cantal, terre d'accueil pendant la seconde guerre mondiale". École de Signalauze, 20h 30.     

         Lundi 14 juillet 2008:   24ème foire aux livres de 9h à 18h. Auteurs, éditeurs, libraires, bouquinistes, cartophiles, professionnels et particuliers seront présents, ainsi que des ateliers de calligraphie, reliure, gravure, etc... Animation musicale.

         Dimanche 27 juillet 2008:   Vide-greniers dans les rues du village.

      

                                                                     

                    

                                          

ÉCOMUSÉE DE MARGERIDE HAUTE-AUVERGNE 
BP 5 - 15 320 RUYNES-EN-MARGERIDE
Tél/fax : 04.71.23.42.96
ecomusee-margeride@wanadoo.fr

Ouverture des sites (hors animations):

- Du 01/06 au 30/06 et du 01/09 au 30/09 du 14h à 18h tous les jours
- Du 01/07 au 31/08 de 10h à 13h et de 15h à 19h tous les jours
- Toutes l'année pour les groupes sur réservation

                          

Le Jardin de Saint-Martin:
 

            Au pied du donjon du XIIème siècle qui domine le bourg de Ruynes en Margeride, le jardin de Saint Martin nous fait découvrir les associations végétales typiques de la Margeride, ainsi que des plantes médicinales et comestibles, des vieilles variétés de légumes parfois oubliées, sans oublier l'histoire des passionnantes cueillettes de lichens, narcisses, myrtilles ou champignons...


 

L'école de Clémence Fontille
 

            En 1870, l’école du hameau de Signalauze situé sur la commune de Ruynes-en-Margeride accueille ses premiers élèves. D’abord école privée de filles,  elle devint école publique mixte en 1873. En 1983, alors qu’elle ne compte plus que quatre élèves, elle ferme ses portes.
Ce lieu qui porte le nom de l’institutrice appréciée des élèves du début du siècle, raconte une journée de classe des années 30, au temps de l’encre violette, de la morale, des ardoises et des blouses grises...

 

La Ferme de Pierre Allègre
 

            Au cœur du village de Loubaresse, la Ferme de Pierre Allègre est une invitation à la découverte et au partage de la vie quotidienne d'une famille paysanne de la Margeride au XIXè siècle.

                     

ANIMATIONS



Le 13 juillet : Certificat d'étude
Venez passer les vraies épreuves du certificat d'étude. A l'école de Clémence Fontille, 8h 45. Prix d'entrée: 4,60 €.

Les lundis : La ferme de mon village
Une visite qui sort des murs de la ferme pour découvrir Loubaresse, son église, son histoire. Rendez-vous à la ferme de Pierre Allègre, à partir de 15h. Entrées: Adultes: 4 €, Enfants : 3 €

Les mardis et jeudis : Dictées et problèmes
L'encre violette, la plume et le bon point ! Rendez-vous à l'école de Cémence Fontille, à Signalauze, à partir de 11h. Tarifs: adultes: 4 €,  enfants: 3 €.

Les mercredis : Le pain à la ferme
Venez découvrir la saveur du pain d'antan. Fabrication et dégustation du pain. Rendez-vous à la ferme de Pierre Allègre, à partir de 12h. Entrée: Adultes: 4 € , Enfants: 3 €.

Les vendredis : Les vendredis du jardin
Passionnant voyage au pays des plantes où les visiteurs découvriront l'histoire du jardin et les paysages qui l'entourent. Je vous donne rendez-vous au jardin de Saint-Martin, à Ruynes, à partir de 15h. Entrée: adultes : 4 €, Enfants : 3 €.

 

EXPOSITION "ANNE FRANK" AU JARDIN DE SAINT-MARTIN, DU 2 MAI AU 31 AOÛT 2008

La Communauté de Communes Margeride - Truyère accueille l'exposition "Anne Frank" en version mobile du 2 mai au 31 août 2008, à l'espace exposition du Jardin de Saint-Martin, à la Tour de Ruynes-en-Margeride.

" Je vais pouvoir, j'espère, te confier toutes sortes de choses, comme je n'ai pu le faire à personne, et j'espère que tu me seras d'un grand soutien" écrit Anne Frank, le 12 juin 1942 lorsqu'elle reçoit ce journal en guise de cadeau d'anniversaire pour ses treize ans.

Plus tard, face aux événements, Anne Frank avait décidé de publier un livre intitulé "l'annexe" afin de raconter sa vie clandestine avec sa famille dans leur cachette à Amsterdam, ville où ils s'étaient réfugiés pour fuir l'Allemagne.
L'histoire ne lui permettra pas de le faire elle-même car elle ne reviendra pas du camp de Bergen Belsen,  mais son père, Otto Frank, seul survivant, publiera le journal de sa fille après son retour de déportation.

Espace exposition du Jardin de Saint-Martin (Écomusée), La Tour
Ouverture
En mai : le mercredi après-midi de 14h à 18h et le samedi après-midi de 14h à 18h
En juin : tous les après-midi
Réservation pour les visites guidées de groupes.

Pour tous renseignements complémentaires, contacter la Communauté de Communes au 04.71.23.46.69

Office de Tourisme
15320 Ruynes-en-Margeride
Tél.: 04.71.23.43.32  /  Fax : 04.71.23.45.80
 info@margeride-truyere.com

 

 

                                                                   http://www.margeride-truyere.com

 

 

           LE COIN DES PLANTES

 

 

 

           Photo 1: Salade fleurie d'ailletons, bourraches, soucis, fleurs de chou et de roquette.

                                                                 


 

V’LA LE BEAU TEMPS, FLEURISSONS NOS SALADES!


 

          Dans certains restaurants recherchés, il est de bon ton de cuisiner les fleurs et d’en agrémenter les plats. Phénomène de mode ou de snobisme, la cuisine des fleurs sait être simple, et s’appuie sur des traditions ou des coutumes que l’on remonte des oubliettes! Car manger des fleurs était une pratique naturelle chez nos ancêtres. Dans certains pays comme la Chine, elles tiennent une grande place dans la cuisine traditionnelle. Alors, à nous de les réhabiliter!

         Le printemps et l'été sont les saisons idéales pour prendre connaissance des fleurs comestibles. Notre région est d’une richesse floristique incroyable, mélangeant les espèces indigènes et naturalisées. Qu’importe, puisqu’elles sont toutes à croquer !…

          Dès les premières chaleurs, la Capucine, espèce ornementale des jardins, commence son abondante floraison. Chez elle, tout est bon! Les boutons floraux et les graines peuvent être confits dans le vinaigre au même titre que les câpres. Les fleurs se consomment crues dans les salades, tout comme les feuilles de saveur poivrée, qui peuvent aussi être cuites en omelettes, en soupes ou simplement revenues au beurre. La bourrache agrémente les salades de ses jolies corolles bleues. Ses feuilles poilues se consomment cuites et font de délicieuses soupes. A mettre également dans vos salades les fleurs d’ail, de roquette, de trèfle, de luzerne, de pissenlit, de souci, de pâquerette, d’alliaire, de primevère, de pensée… Pour confectionner des beignets salés ou sucrés, outre les fleurs de courges ou de courgettes, si chères à la cuisine niçoise, il y a les grappes parfumées du robinier faux-acacia ou de la glycine, les fleurs de sureau, de lilas, et bien d'autres... Dans le domaine des desserts, la violette est peut-être la reine dans la subtilité, de quoi faire rougir de colère la rose, largement utilisée dans les pâtisseries orientales! Cette liste n’est pas exhaustive. De nombreuses autres fleurs sont comestibles. Mais attention, elles ne le sont pas toutes! Les plantes toxiques sont certes à bannir des préparations culinaires pour éviter des problèmes d’empoisonnement. Apprenez à connaître les fleurs comestibles et n’utilisez que celles que vous avez formellement identifiées. Bien sûr, elles doivent se ramasser dans une nature non polluée. Très peu d’entre elles sont commercialisées en barquette sous-vide, dans certains magasins.

          Après ces quelques recommandations, voyons un peu comment fleurir une salade! Les fleurs se mettent au tout dernier moment, une fois la salade remuée avec sa sauce (l’acidité du vinaigre ou du jus de citron leur est fatale!). Pour certaines espèces (capucine, pensée…), la fleur entière est utilisée. Pour d’autres, comme la Bourrache, seulement la corolle bleue, car les sépales poilus sont irritants (pressez entre le pouce et l’index les étamines et tirez légèrement: les sépales restent sur la plante). C’est simple! Cueillez des fleurs puisqu’elles ravissent les yeux et le cœur! Il faut apprendre à marier les couleurs et les utiliser avec parcimonie. Une salade n’est pas une plate-bande!

Alors, à vos flores et vos casseroles !

 

 


 

Photo 2: Fleurs de courges et de courgettes farcies.  

 

LA RECETTE DU MOIS

 


 


 

LE MILLE-FLEURS


 


 

Voici une liqueur originale, colorée et délicieusement parfumée. « En mai, toutes les fleurs mettent leur robe de couleurs » dit le dicton. C'est le moment idéal pour commencer un mille-fleurs!

Dans un grand bocal (contenance 1 ou 2 litres), on place des couches de fleurs* au fur et à mesure de leur récolte, en alternant avec des couches de sucre en poudre. Il faut veiller à ce que le bocal soit toujours bien fermé, et mis en attente dans un endroit sombre et frais. Les fleurs vont suer au contact du sucre, créant une eau aux effluves surprenantes. Lorsqu'on arrive au sommet du bocal, on recouvre le tout avec une bonne eau-de-vie, marc d'Auvergne ou grappa du Piémont pour laisser macérer une dizaine de jours. Il ne reste plus qu'à filtrer, en pressant bien les fleurs, et mettre en bouteilles ou dans de jolies carafes. Il faut laisser vieillir la liqueur plusieurs mois avant de la déguster avec modération bien sûr!...

Le principe du mille-fleurs s'approche de la confiture du vieux garçon qui, malgré son nom n'est pas une confiture, mais des fruits à l'eau-de-vie! La différence notable est que chaque couche de fruits est recouverte de sucre et d'alcool.


 

* Veillez à cueillir des fleurs bien propres, sans terre, ni insectes! Je vous donne ci-dessous quelques idées de fleurs mais il y en a bien d'autres. Personnellement, j'ai réalisé un mille-fleurs avec 18 espèces de fleurs différentes! Laissez parler votre imagination et votre odorat. Les fleurs toxiques sont certes à bannir de la préparation: le muguet a beau sentir bon, il n'en est pas moins toxique!


 

 

Pour un mille-fleurs classique, mais délicieusement parfumé: violette, rose, seringat, oeillet, robinier(acacia), lilas, pissenlit, fleurs de bigaradier, chèvrefeuille, jasmin...


 

Pour un mille-fleurs champêtre, aux effluves de foin: sureau, bleuet, tilleul, mélilot, coquelicot, trèfle, millepertuis, reine-des-prés...


 

Pour un mille-fleurs aromatique et digestif: sommités fleuries de basilic, hysope, sauge, origan, thym, romarin, mélisse, menthe, fenouil...


 

 

Pour admirer et connaître quelques fleurs comestibles, cliquez sur "l'objectif de Jacques"...

 


 

                                                                               

              JOINDRE LAURENT OCCELLI

       

 

            POUR REVOIR LES RUBRIQUES ET ARTICLES  PRECEDENTS DE

                                                                                               "LA DÉPÊCHE DE LAURENT" CLIQUER SUR :  

                                                                                                                                        HISTORIQUE DE LA DÉPÊCHE

          

 

                                                                                             

          

           IMAGES DE CHINE

           L'OBJECTIF DE JACQUES

           LES IMAGES DE LA BROCANTE

           PAGE D'ACCUEIL