LA DÉPÊCHE DE LAURENT                  

© Laurent OCCELLITous droits réservés. Utilisation des textes et photos interdite sans autorisation.

 

 

           

         PARLONS DU PAYS

            

         #  Retrouvez mes articles du "coin des herbes" tous les vendredis sur le bi-hebdomadaire  LA DÉPÊCHE D'AUVERGNE.

           

         #  Écoutez-moi tous les samedis à 11h. pour le "brin d'herbe" sur  RADIO MARGERIDE.

           

           LES ANIMATIONS DE RUYNES-EN-MARGERIDE

                                          

                                                                             

                    

                                          

ÉCOMUSÉE DE MARGERIDE HAUTE-AUVERGNE 
BP 5 - 15 320 RUYNES-EN-MARGERIDE
Tél/fax : 04.71.23.42.96
ecomusee-margeride@wanadoo.fr

Ouverture des sites (hors animations):

- Du 01/06 au 30/06 et du 01/09 au 30/09 du 14h à 18h tous les jours
- Du 01/07 au 31/08 de 10h à 13h et de 15h à 19h tous les jours
- Toutes l'année pour les groupes sur réservation

                          

Le Jardin de Saint-Martin:
 

            Au pied du donjon du XIIème siècle qui domine le bourg de Ruynes en Margeride, le jardin de Saint Martin nous fait découvrir les associations végétales typiques de la Margeride, ainsi que des plantes médicinales et comestibles, des vieilles variétés de légumes parfois oubliées, sans oublier l'histoire des passionnantes cueillettes de lichens, narcisses, myrtilles ou champignons...


 

L'école de Clémence Fontille
 

            En 1870, l’école du hameau de Signalauze situé sur la commune de Ruynes-en-Margeride accueille ses premiers élèves. D’abord école privée de filles,  elle devint école publique mixte en 1873. En 1983, alors qu’elle ne compte plus que quatre élèves, elle ferme ses portes.
Ce lieu qui porte le nom de l’institutrice appréciée des élèves du début du siècle, raconte une journée de classe des années 30, au temps de l’encre violette, de la morale, des ardoises et des blouses grises...

 

La Ferme de Pierre Allègre
 

            Au cœur du village de Loubaresse, la Ferme de Pierre Allègre est une invitation à la découverte et au partage de la vie quotidienne d'une famille paysanne de la Margeride au XIXè siècle.

                     

ANIMATIONS


Les lundis : La ferme de mon village
Une visite qui sort des murs de la ferme pour découvrir Loubaresse, son église, son histoire. Rendez-vous à la ferme de Pierre Allègre, à partir de 15h. Entrées: Adultes: 4 €, Enfants : 3 €

Les mardis et jeudis : Dictées et problèmes
L'encre violette, la plume et le bon point ! Rendez-vous à l'école de Cémence Fontille, à Signalauze, à partir de 11h. Tarifs: adultes: 4 €,  enfants: 3 €.

Les mercredis : Le pain à la ferme
Venez découvrir la saveur du pain d'antan. Fabrication et dégustation du pain. Rendez-vous à la ferme de Pierre Allègre, à partir de 12h. Entrée: Adultes: 4 € , Enfants: 3 €.

Les vendredis : Les vendredis du jardin
Passionnant voyage au pays des plantes où les visiteurs découvriront l'histoire du jardin et les paysages qui l'entourent. Je vous donne rendez-vous au jardin de Saint-Martin, à Ruynes, à partir de 15h. Entrée: adultes : 4 €, Enfants : 3 €.

 

Office de Tourisme
15320 Ruynes-en-Margeride
Tél.: 04.71.23.43.32  /  Fax : 04.71.23.45.80
 info@margeride-truyere.com

 

 

                                                                   http://www.margeride-truyere.com

 

 

          

 

       LE COIN DES PLANTES

 

 

 

           Photo 1: Jolie Capucine!

                                                                 

 

 

LA GRANDE CAPUCINE



 

          Vivace dans la cordillère des Andes, la capucine l'est aussi sur la Côte d'Azur où elle s'est bien naturalisée! Dans les jardins auvergnats, cette fleur de soleil ne se cultive qu'en annuelle...

          D'origine sud-américaine (péruvienne semble-t-il!), la capucine fut introduite en Europe au XVIIè siècle. En France, ce sont les botanistes du roi Louis XIV qui la présentèrent d'abord comme une plante alimentaire sous les noms de cresson du Pérou, cresson du Mexique ou cresson d'Inde. Le nom de la capucine est-il en relation avec la forme des petites capuches des religieux? Son nom latin Tropaeolum tire ses origines du grec et signifie « trophée ». La capucine, avec ses feuilles en forme de bouclier et ses fleurs simulant un étrange casque, semble être prête pour la bataille! Elle part à l'assaut des massifs et des jardinières et peut se montrer très généreuse en fleurs, si le temps est beau, de juin à octobre. C'est une plante peu exigeante, qui pousse facilement. Il faut cependant noter qu'une terre trop riche et humide favorise les feuilles au détriment des fleurs. Et ce serait bien dommage de ne pas profiter de leurs coloris variés: jaune, orange, rouge sombre... Mais la capucine n'est pas seulement une plante ornementale. C'est une plante médicinale et comestible, d'ailleurs très utilisée au Pérou et au Mexique. Elle est stimulante, antiseptique, digestive, diurétique, expectorante. C'est un antibiotique naturel, avec, parait-il, des propriétés rajeunissantes et aphrodisiaques! Ne l'a t-on pas appelée « fleur d'amour »?... Elle est également, par sa teneur en vitamine C, antiscorbutique. La capucine est surtout la plante tonique du cuir chevelu, sans doute par sa teneur en soufre;elle est censée stopper la chute des cheveux et favoriser leur croissance. Jean Palaiseul donne la recette d'une lotion capillaire qui, en frictions régulières et vigoureuses sur le cuir chevelu, ferait des miracles: 100g. de capucine, 100 g. d'ortie et 100 g. de buis à faire macérer dans ½ litre d'alcool à 90° pendant une quinzaine de jours et que l'on peut parfumer de quelques gouttes d'essence de lavande!... Les feuilles accroissent la résistance aux infections bactériennes. Quant aux graines, elles ont un effet désinfectant dans les affections aiguës des voies urinaires et respiratoires. Elles sont aussi purgatives, mais sans donner de colique!

          Côté cuisine, la capucine, de saveur piquante et poivrée, est d'un emploi multiple! Les feuilles se préparent en soupes, omelettes, gratins de pommes de terre ou de poissons, et en hors d'œuvres tout comme les fleurs si décoratives en salades fleuries et revitalisantes. Hachées, elles agrémentent vinaigrettes et mayonnaises. Les jeunes pousses peuvent se consommer, cuites à la vapeur. Les boutons floraux et les fruits, sont, comme les câpres, confits au vinaigre.

          Côté jardin, outre son aspect décoratif, la capucine est une plante utile car elle attire sur elles les pucerons et certaines chenilles, comme celles de la piéride du chou. Elle se plante en association avec les tomates (anti-mildiou), les pommes de terre et les courges.

         Bref, en un mot, la capucine est extraordinaire!...


 

 

Photo 2: Salade de fèves et de capucines.  

 

 

 

 

LA RECETTE DU MOIS


 

LE GAZPACHO


 

          Le Gazpacho andalou (parfois écrit gaspacho!) est, avec la paëlla valencienne, le plat espagnol le plus exporté d'où sa renommée internationale! A l'origine, c'était une soupe paysanne toute simple, composée de légumes d'été que l'on pilait dans un mortier. Certes, aujourd'hui, l'utilisation d'un mixer facilite la composition de ce plat estival délicieusement parfumé et presque festif!

         

          Pour environ 4 ou 5 personnes, il vous faut 800 g. de tomates bien mûres, pelées et concassées, 1 ou 2 concombres pelés et hachés, 2 poivrons vert et rouge coupés en petits morceaux, 1 gros oignon haché, 3 gousses d'ail hachées, un morceau de pain détrempé, un peu de persil, de cerfeuil (de la menthe ou du basilic), un trait de tabasco, du sel, du poivre, de l'huile d'olive et environ 1 litre d'eau. Mixez tous les légumes, mouillez avec l'eau et assaisonnez le mélange. On peut y ajouter un trait de vinaigre de vin et un soupçon de cumin pour les amateurs de cette épice chaude. Mettez-le au réfrigérateur plusieurs heures (au minimum 3 heures).

         

          Au moment de servir, vous pouvez incorporer quelques glaçons. Le gazpacho s'accompagne d'une garniture de légumes coupés en dés et disposée séparément dans des raviers (tomates, concombres, poivrons, oignons verts...), d'œufs durs tranchés en rondelles, d'olives noires, de croûtons de pain aillés ou non, et pourquoi pas de graines germées (radis, fenugrec, soja vert...) et de fleurs de capucines!...

         

          Et voilà une soupe glacée qui fera passer à merveille les chaudes journées et soirées d'été
 

 

 

 


 

                                                                               

              JOINDRE LAURENT OCCELLI

       

 

            POUR REVOIR LES RUBRIQUES ET ARTICLES  PRECEDENTS DE

                                                                                               "LA DÉPÊCHE DE LAURENT" CLIQUER SUR :  

                                                                                                                                        HISTORIQUE DE LA DÉPÊCHE

          

 

                                                                                         

          

          

           IMAGES DE CHINE

           L'OBJECTIF DE JACQUES

           LES IMAGES DE LA BROCANTE

           PAGE D'ACCUEIL