LA DÉPÊCHE DE LAURENT                  

© Laurent OCCELLITous droits réservés. Utilisation des textes et photos interdite sans autorisation.

 

 

           

         PARLONS DU PAYS

            

         #  Retrouvez mes articles du "coin des herbes" tous les vendredis sur le bi-hebdomadaire  LA DÉPÊCHE D'AUVERGNE.

           

         #  Écoutez-moi tous les samedis à 11h. pour le "brin d'herbe" sur  RADIO MARGERIDE.

             http://www.radiomargeride.com

           

           LES ANIMATIONS DE RUYNES-EN-MARGERIDE

       

                                                                             

                    

                                          

ÉCOMUSÉE DE MARGERIDE HAUTE-AUVERGNE 
BP 5 - 15320 RUYNES-EN-MARGERIDE
Tél/fax : 04.71.23.42.96
ecomusee-margeride@wanadoo.fr

Ouverture des sites (hors animations):

- Du 01/06 au 30/06 et du 01/09 au 30/09 du 14h à 18h tous les jours
- Du 01/07 au 31/08 de 10h à 13h et de 15h à 19h tous les jours
- Toutes l'année pour les groupes sur réservation

                          

Le Jardin de Saint-Martin:
 

            Au pied du donjon du XIIème siècle qui domine le bourg de Ruynes en Margeride, le jardin de Saint Martin nous fait découvrir les associations végétales typiques de la Margeride, ainsi que des plantes médicinales et comestibles, des vieilles variétés de légumes parfois oubliées, sans oublier l'histoire des passionnantes cueillettes de lichens, narcisses, myrtilles ou champignons...


 

L'école de Clémence Fontille:
 

            En 1870, l’école du hameau de Signalauze situé sur la commune de Ruynes-en-Margeride accueille ses premiers élèves. D’abord école privée de filles,  elle devint école publique mixte en 1873. En 1983, alors qu’elle ne compte plus que quatre élèves, elle ferme ses portes.
Ce lieu qui porte le nom de l’institutrice appréciée des élèves du début du siècle, raconte une journée de classe des années 30, au temps de l’encre violette, de la morale, des ardoises et des blouses grises...

 

La Ferme de Pierre Allègre:
 

            Au cœur du village de Loubaresse, la Ferme de Pierre Allègre est une invitation à la découverte et au partage de la vie quotidienne d'une famille paysanne de la Margeride au XIXè siècle.

                     

ANIMATIONS


Les lundis : La ferme de mon village
Une visite qui sort des murs de la ferme pour découvrir Loubaresse, son église, son histoire. Rendez-vous à la ferme de Pierre Allègre, à partir de 15h. Entrées: Adultes: 4 €, Enfants : 3 €

Les mardis et jeudis : Dictées et problèmes
L'encre violette, la plume et le bon point ! Rendez-vous à l'école de Cémence Fontille, à Signalauze, à partir de 11h. Tarifs: adultes: 4 €,  enfants: 3 €.

Les mercredis : Le pain à la ferme
Venez découvrir la saveur du pain d'antan. Fabrication et dégustation du pain. Rendez-vous à la ferme de Pierre Allègre, à partir de 12h. Entrée: Adultes: 4 € , Enfants: 3 €.

Les vendredis : Les vendredis du jardin
Passionnant voyage au pays des plantes où les visiteurs découvriront l'histoire du jardin et les paysages qui l'entourent. Je vous donne rendez-vous au jardin de Saint-Martin, à Ruynes, à partir de 15h. Entrée: adultes : 4 €, Enfants : 3 €.

 

Office de Tourisme
15320 Ruynes-en-Margeride
Tél.: 04.71.23.43.32  /  Fax : 04.71.23.45.80
 info@margeride-truyere.com

 

 

                                                                   http://www.margeride-truyere.com

 

 

          

 

       LE COIN DES PLANTES

 

 

 

           Photo 1: Fleurs de Cognassier.

                                                                   

 


LE  COGNASSIER


 

          Le cognassier est un arbre fruitier originaire d’Iran, cultivé pour ses beaux fruits jaunes, piriformes, et très odorants. Les Grecs le connaissent depuis le VIIè av. J.-C. où il servait alors d’offrandes aux dieux. Pour le peuple, donner un coing passait pour être un gage d’amour. Symbole de la fécondité, c’était un don nuptial apprécié. D’ailleurs, l’une des variétés de coing les plus prisées provient de Cydonia, ancienne cité-état du nord-ouest de l’île de Crète. La ville a donné son nom pour l'appellation latine du cognassier, Cydonia vulgaris et le coing se fait nommer parfois poire de Cydonie.


 

          Les jardins d’antan avaient bien souvent un cognassier dans un coin. Excellent porte-greffe pour pommiers et poiriers, son bois dur servait, comme celui du buis, pour la fabrication d’objets tournés. Il rendait de grands services dans la pharmacopée familiale: feuilles et écorce des rameaux comme fébrifuge, et fleurs comme béchique et antispasmodique. Mais c’est bien sûr le fruit qui est le plus précieux. Immangeable cru par son astringence, il permet de faire de délicieux desserts. L’eau de cuisson des fruits, en gargarismes, serait efficace contre les maux de gorge, les aphtes et les gingivites. Bien cuit et pas trop sucré, c’était le remède anti-diarrhéique par excellence pour les enfants. La gelée de coings était indiquée pour les enfants difficiles et malingres. Un broyage de pépins et de peaux, riches en pectines, s’appliquait sur les brûlures, les engelures, les hémorroïdes…

 

          L’eau de coing est une liqueur digestive, agréablement parfumée. Ses préparations restent des desserts appréciés, comme la pâte de coing, surtout à l’approche des fêtes de fin d’année. Pour les amateurs de sucré – salé, il se marie à merveille avec un magret de canard ou une daube. Le tajine d’agneau et de coings, parfumé de miel et de cannelle, est un plat marocain typique. Mais de simples coings cuits au sirop peuvent nous plonger dans les souvenirs nostalgiques de l’enfance...

 

Ce fruit d’automne est un symbole, ne le laissons pas se perdre au pied de l’arbre…


 

 

Photo 2: Coings.  

 

 

 

 

 

 

LA RECETTE DU MOIS

 

 

DAUBE DE BOEUF AUX COINGS



 

          Toutes les recettes de daube mijotent longtemps au coin du feu et sont toujours meilleures réchauffées. La daube de bœuf aux coings ne fait pas exception et certes, sans les remplacer, change un peu des daubes à la provençale ou à la niçoise!

 

Pour 6 personnes, il vous faut 1, 200 kg de bœuf à braiser (paleron, tende de tranche, gîte, plat de côtes – demandez et faites confiance à votre boucher!), 5 ou 6 coings, quelques carottes, 2 oignons, 4 ou 5 gousses d'ail, une bouteille de bon vin rouge, un bouquet garni (thym, laurier, queues de persil), un peu de céleri, 2 clous de girofle, 2 bâtons de cannelle, 5 baies de genièvre, 1 cuillère à café de paprika, huile, sel, coriandre et poivre en grains.

La veille, dans la cocotte de cuisson, mettez la viande coupée en morceaux et badigeonnée d'huile d'olive, l'oignon grossièrement coupé, les gousses d'ail écrasées au poing, la cannelle, les baies de genièvre, une cuillère à café de poivre et une de coriandre. Mouillez avec du vin à hauteur. Réservez au frais.

Le lendemain, épluchez et coupez les carottes en rondelles épaisses. Complétez le niveau du vin dans la cocotte et portez à ébullition. Écumez. Ajoutez le bouquet garni, les carottes, le céleri, le paprika et salez. Couvrez et faites cuire à l'étouffée au four (180°C) pendant 2 heures.

Coupez les coings en quartiers et pelez-les. Retirez la cocotte du four. Posez les quartiers de coings sur les viandes et remettez au four 1 heure.

Au terme de la cuisson, vérifiez l'assaisonnement en sel. Disposez viandes et fruits sur un plat de service. On peut faire réduire le jus de cuisson, y ajouter un peu de beurre et verser le tout sur la daube. Personnellement, je ne fais rien réduire du tout et j'amène la cocotte directement sur la table! Il m'arrive aussi de faire cuire la daube à petit feu, sans passer par le four! Pour accompagner ce plat délicieux, on peut servir des pâtes, des pommes de terre en purée ou, en bon piémontais que je suis, une polenta!...

Bon appétit!

 



 

                                                                               

              JOINDRE LAURENT OCCELLI

       

 

            POUR REVOIR LES RUBRIQUES ET ARTICLES  PRECEDENTS DE

                                                                                               "LA DÉPÊCHE DE LAURENT" CLIQUER SUR :  

                                                                                                                                        HISTORIQUE DE LA DÉPÊCHE

          

 

                                                                                         

          

          

           IMAGES DE CHINE

           L'OBJECTIF DE JACQUES

           LES IMAGES DE LA BROCANTE

           PAGE D'ACCUEIL